Chaîne de la survie

L’impact des résultats, chaînon par chaînon

La meilleure façon pour améliorer les chances de survie d’une personne victime d’un arrêt cardio-respiratoire (ACR) est de se souvenir de chaque étape de la chaîne pour une réanimation efficace.

 

1. Reconnaissance précoce

Dès lors que l’arrêt cardiaque s’est produit, il est primordial de pouvoir procéder à sa reconnaissance précoce et appeler les services des  secours  médicaux.1

Les principaux éléments à observer sont l’absence de réaction et une respiration anormale.1

Zoll guide les sauveteurs les moins aguerris grâce à des messages simples tels que « Vérifier l’état de conscience », «Demander de l’aide »  pour optimiser la prise en charge dans l’urgence.

2. RCP précoce

Le deuxième maillon de la chaîne de survie est la RCP précoce. Elle consiste à effectuer des compressions thoraciques afin de maintenir le cœur d’une personne en mouvement jusqu’à l’arrivée d’un défibrillateur.

La  réalisation  immédiate  d’une  RCP  permet  de  multiplier  par  deux,  voire  par quatre,  les  chances  de  survie  suite  à  un  arrêt  cardiaque.1

La technologie Real CPR Help® aide le sauveteur en temps réel à réaliser une RCP de haute qualité en lui donnant des indications claires sur la profondeur, le rythme et le relâchement des compressions qu’il effectue.

3. Défibrillation précoce

Le troisième maillon est la défibrillation précoce. Avoir un DAE sous la main en cas d’arrêt cardiaque d’urgence peut faire la différence entre la vie et la mort. Un défibrillateur est utilisé pour choquer le cœur et le ramener à son rythme normal.

Une défibrillation dans les 3 à 5 minutes suivant le collapsus permet d’obtenir des taux de survie de 50 à 70 %.1

Il existe 2 rythmes choquables, la fibrillation ventriculaire et la tachycardie ventriculaire. L’algorithme ZOLL d’analyse du rythme cardiaque permet de détecter si le rythme est choquable ou non.

Les enfants ne sont pas de petits adultes, c’est pourquoi ZOLL a développé un algorithme spécifiquement pédiatrique détectant si le rythme est choquable ou non chez l’enfant.

 

4. Réanimation cardio-pulmonaire avancée

L’ERC (European Resuscitation Council) continue de recommander un rapport compressions/ventilations de 30/2 tout en minimisant les temps d’interruption.1

EOlife®  le système intelligent qui mesure la qualité de la ventilation manuelle chez l’adulte, aide le sauveteur à ventiler correctement en 30/2 en situation d’urgence.

5. Soins en réanimation post-arrêt cardiaque

Le contrôle ciblé de la température (CCT) est   actuellement   utilisé   dans   de   nombreuses   situations   de   réanimation. Dans le but d’améliorer la survie avec un bon pronostic neurologique, il est recommandé de pratiquer un contrôle ciblé de la température et de paramétrer un niveau de température entre 32 et 36°C  chez les patients qui sont comateux après réanimation d’un AC extra-hospitalier avec rythme initial choquable (FV ou TV) et chez les patients qui sont comateux après réanimation d’un AC extra-hospitalier  avec  rythme  initial  non  choquable  (asystolie  ou  rythme  sans pouls).

Pour atteindre la température ciblée, les cliniciens utilisent CritiCool™, un système de régulation thermique simple, précis et efficace.

 

Assurez-vous que tous les membres de votre organisation savent qu’ils peuvent vous aider à sauver une vie surtout lorsque chaque minute compte.

 

Découvrez EOlife®, le système intelligent qui mesure la qualité de la ventilation manuelle chez l’adulte

Découvrez notre gamme de produits ZOLL

Découvrez notre système de régulation thermique CritiCool™

 

Références :